Le chocolat : Vrai ou Faux ?

chocolat

Le chocolat fait grossir.

Faux
Le chocolat, comme tout aliment, peut faire grossir si l'on en mange trop. Comme l'affirme Jean-Michel Lecerf, nutritionniste à l'Institut Pasteur de Lille, " le chocolat peut parfaitement faire partie de l'alimentation de celui qui surveille son poids "... A condition que l'apport calorique de l'ensemble de la journée soit maîtrisé. Une consommation régulière et raisonnable de chocolat ne fait pas grossir.

Trop de chocolat provoque des crises de foie.

Faux
Le chocolat n'est pour rien dans la crise de foie. Les tests biologiques le prouvent. Par contre, l'abus de chocolat provoque des troubles biliaires. En effet, les lipides qu’il contient, comme ceux contenus dans d'autres aliments, favorisent la contraction de la vésicule biliaire. Contraction douloureuse si vous avez des problèmes de vésicule biliaire. C'est en cela que le chocolat n'est pas conseillé.

Le chocolat donne des boutons.

Faux
Le chocolat ne provoque pas plus de crise d'acné que la pluie. Les dermatologues s'accordent à dire que ce sont notamment des facteurs psychiques, comme le stress, qui favorisent la crise de boutons.

Le chocolat constipe.

Faux
Le chocolat noir est riche en fibres (15 g pour 100 g). Les tanins du chocolat stimulent la contractibilité des fibres musculaires lisses des parois intestinales. Ils ne constipent en aucun cas.

Le chocolat cause des caries.

Faux
  Comme le pain, les pommes de terre ou les fruits secs, le chocolat peut certes favoriser le développement de caries. Mais, petit avantage : il quitte la bouche plus vite. Ses glucides restent donc moins longtemps en contact avec les dents. Le chocolat possède d'autres atouts : il contient des tanins qui freinent le développement de microbes ; il contient du fluor, bon pour la résistance de l'émail ; il contient des phosphates armés contre les acides formés par le métabolisme des sucres.

Le chocolat est difficile à digérer.

Faux
  Enfin, pas tout à fait faux. Il faut que le chocolat consommé soit de bonne qualité et surtout, il faut éviter de le manger après un repas trop copieux. En revanche, le chocolat diminue le tonus du sphincter inférieur de l'œsophage. Résultat : quelques reflux gastro-œsophagiens sont à prévoir si vous y êtes sujet et si vous mangez trop de chocolat.

Trop de chocolat donne mal à la tête.

Vrai et Faux
Il ne faut pas croire que le chocolat seul provoque des maux de tête, mais il contient une substance qui stimule en partie le système nerveux. Cette substance, la tyramine, est dégradée dans le corps par une enzyme. Si cette enzyme est déficitaire, cela provoque des crises de migraine. Mais le phénomène reste rare.

Le chocolat est aphrodisiaque.

Vrai et Faux
Au XVIe siècle, le chocolat était riche en épices qui pouvaient être à l'origine d'un effet tonique sexuel (cannelle, clou de girofle, poivre, vanille, anis). Aujourd'hui, le chocolat ne contient plus que du sucre, du cacao et éventuellement un peu de vanille. Aucune étude n'a encore établi le pouvoir aphrodisiaque du cacao. Mais le chocolat contient aussi de la caféine, de la théobromine, de la sérotonine et de la phényléthylamine. Ces substances ont toutes en commun de posséder des vertus tonifiantes.

Le chocolat est un antistress.

Vrai et Faux
La composition détaillée du chocolat laisse apparaître la présence de substances tonifiantes (voir plus haut le pouvoir aphrodisiaque du chocolat), mais dans des quantités relativement faibles. La théobromine : 426 mg pour 100 g de chocolat noir. La caféine : 66 mg pour 100 g. La phényléthylamine et la sérotonine dans des proportions plus faibles encore. Ces substances auraient pour effet de bloquer les récepteurs d'adrénaline et donc de diminuer les effets du stress. Le chocolat contient également des dérivés d'acides gras (type anandamine), qui induisent des effets euphorisants.

Sources : Site Internet www.chocolatiers.fr